CONFÉRENCES

JEAN-MARC ELA CONFERENCES

JEAN-MARC ELA CONFERENCES

Detail
MONGO BETI CONFERENCES

MONGO BETI CONFERENCES

Detail

Nous

Parfait D. Akana

Parfait D. Akana

Parfait D. Akana is Executive Director of The Muntu Institute. Editor, sociologist and anthropologist, he holds a Ph.D in sociology from EHESS and holds a D.U. Of Transcultural Psychiatry of the University of Paris 13.

Parfait D. Akana is editor in chief of Terroirs (African journal of social sciences and philosophy), worked at the Research Department of CODESRIA (Council for the Development of Social Science Research in Africa) from May 2014 to May 2017 and teaches Since 2008 at the University of Yaoundé II (ESSTIC). He has won several international research awards, most recently the Research Fellowship of the Institute of Advanced Studies of Nantes (https://www.iea-nantes.fr/fr/chercheurs/d-akana-parfait_392).

His main research interests are: anthropology of madness in Cameroon, sexual violence and gender in mental health, academic freedom, the sociology of digital communities, Visual Studies and Popular Culture.

Among other things, he has published :

  • Parfait D. Akana, « Note sur la dénudation publique du corps au Cameroun. A propos d’une explication médiatique », L’Autre, Cliniques, Cultures, Sociétés, 2013, Vol. 14, N°2, Paris, 2013, pp. 236-243.
  • Parfait D. Akana, « A propos du temps rétréci : économies occultes et folie. Remarques sur quelques étiologies populaires à Yaoundé », in Psychopathologie Africaine, 2011-2012, Volume xxxvi, 1 : 29-56.
  • Parfait D. Akana, « A propos de Cannibales et législateurs», Entretien avec Séverin Cécile Abega, in Terroirs (Revue africaine de sciences sociales et de philosophie), Editions Terroirs & Karthala, Yaoundé/Paris, Vol. 8. ½, 2012, pp. 151-157.
  • Parfait D. Akana, “Why do we publish? Note on Academic Freedom and change of grade in Cameroon…’’ in Pax Academica, Bulletin on Academic Freedom in Africa, June 2012. On web: http://paxacademica.codesria.org/?Pourquoi-publie-t-on-Note-sur-les&lang=en
  • Parfait D. Akana, « Martialité et mise à mort dans les relations sexuelles au Cameroun. Une sociologie du lexique de la copulation » in Achille Mbembé & Felwine Sarr, Écrire l’Afrique-monde, Editions Philippe Rey & Jimsaan (Paris/Dakar), 2017, pp. 263-286.
  • Fabien Eboussi Boulaga & Parfait D. Akana, (Sous la direction), L’homosexualité est bonne à penser, Terroirs (Revue africaine de sciences sociales et de philosophie), Editions Terroirs, Yaoundé, 2007, 311p.
  • Parfait D. Akana & Eloi Messi Metogo, (Sous la direction), Séverin Cécile Abega & Jean-Marc Ela : un engagement scientifique, Terroirs (Revue africaine de sciences sociales et de philosophie), Karthala & Editions Terroirs, Paris/Yaoundé, 2012, 185p.
  • Parfait D. Akana (Sous la direction), Se mobiliser pour le football en Afrique. Une sociologie du supportérisme. A paraître, Codesria, 2017, Dakar.
  • Parfait D. Akana (Sous la direction), Genre et enseignement supérieur au Cameroun, Collection ‘Genre & Education’, A paraître, Editions Terroirs, 2017.
  • Parfait D. Akana (Sous la direction), Esthétiques de la souffrance et de la transgression en Afrique, (Actes du panel sur le thème ‘Santé, arts et cultures populaires en Afrique présenté lors de la 14ème Assemblée générale du CODESRIA en 2015), À paraître, Codesria.


Parfait D. Akana est Directeur exécutif de The Muntu Institute. Éditeur, sociologue et anthropologue, il est docteur en sociologie de l’EHESS et titulaire d’un D.U. de Psychiatrie transculturelle de l’Université de Paris 13.

Parfait D. Akana est rédacteur en chef de Terroirs (revue africaine de sciences sociales et de philosophie), a travaillé au Département Recherche du CODESRIA (Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique) de mai 2014 à mai 2017 et enseigne depuis 2008 à l’Université de Yaoundé II (ESSTIC). Il est lauréat de nombreuses bourses de recherche internationales dont, récemment, la bourse de recherche de l’Institut d’Études Avancées de Nantes (https://www.iea-nantes.fr/fr/chercheurs/d-akana-parfait_392)

Ses principaux thèmes de recherche sont : l’anthropologie de la folie au Cameroun, les violences sexuelles et de genre dans la santé mentale, les libertés académiques, la sociologie des communautés digitales, les Visual Studies et les Popular Culture.

Il a, entre autres, publié :

  • Parfait D. Akana, « Note sur la dénudation publique du corps au Cameroun. A propos d’une explication médiatique », L’Autre, Cliniques, Cultures, Sociétés, 2013, Vol. 14, N°2, Paris, 2013, pp. 236-243.
  • Parfait D. Akana, « A propos du temps rétréci : économies occultes et folie. Remarques sur quelques étiologies populaires à Yaoundé », in Psychopathologie Africaine, 2011-2012, Volume xxxvi, 1 : 29-56.
  • Parfait D. Akana, « A propos de Cannibales et législateurs», Entretien avec Séverin Cécile Abega, in Terroirs (Revue africaine de sciences sociales et de philosophie), Editions Terroirs & Karthala, Yaoundé/Paris, Vol. 8. ½, 2012, pp. 151-157.
  • Parfait D. Akana, “Why do we publish? Note on Academic Freedom and change of grade in Cameroon…’’ in Pax Academica, Bulletin on Academic Freedom in Africa, June 2012. On web: http://paxacademica.codesria.org/?Pourquoi-publie-t-on-Note-sur-les&lang=en
  • Parfait D. Akana, « Martialité et mise à mort dans les relations sexuelles au Cameroun. Une sociologie du lexique de la copulation » in Achille Mbembé & Felwine Sarr, Écrire l’Afrique-monde, Editions Philippe Rey & Jimsaan (Paris/Dakar), 2017, pp. 263-286.
  • Fabien Eboussi Boulaga & Parfait D. Akana, (Sous la direction), L’homosexualité est bonne à penser, Terroirs (Revue africaine de sciences sociales et de philosophie), Editions Terroirs, Yaoundé, 2007, 311p.
  • Parfait D. Akana & Eloi Messi Metogo, (Sous la direction), Séverin Cécile Abega & Jean-Marc Ela : un engagement scientifique, Terroirs (Revue africaine de sciences sociales et de philosophie), Karthala & Editions Terroirs, Paris/Yaoundé, 2012, 185p.
  • Parfait D. Akana (Sous la direction), Se mobiliser pour le football en Afrique. Une sociologie du supportérisme. A paraître, Codesria, 2017, Dakar.
  • Parfait D. Akana (Sous la direction), Genre et enseignement supérieur au Cameroun, Collection ‘Genre & Education’, A paraître, Editions Terroirs, 2017.
  • Parfait D. Akana (Sous la direction), Esthétiques de la souffrance et de la transgression en Afrique, (Actes du panel sur le thème ‘Santé, arts et cultures populaires en Afrique présenté lors de la 14ème Assemblée générale du CODESRIA en 2015), À paraître, Codesria.
Claude Bekombo

Claude Bekombo

Claude Bekombo Jabea est Program Director au sein de The Muntu Institute. Il est né le 12 janvier 1977 à Douala au Cameroun et est docteur en Droit international et relations internationales de l’Université Lyon 3 Jean Moulin où il a soutenu, le 15 avril 2016, une thèse portant sur le thème « L’interaction entre la lex sportiva internationale et la lex sportiva nationale : analyse à partir du cas du Cameroun ». Il est enseignant associé à l’Université de Yaoundé 2-Soa, où il intervient dans les Masters professionnels de relations internationales ; parallèlement, il est  Diplomate en service au Ministère des Relations Extérieures du Cameroun.

Claude Bekombo Jabea est parallèlement membre du Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique (CODESRIA), chercheur au Centre de Recherche en Droit, Economie et Politique du Sport (CERDEPS) de l’Université de Yaoundé 2 à Soa  et chercheur associé au Centre de Droit International de l’Université de Lyon 3 Jean Moulin.

Ses domaines privilégiés de recherche sont axés, dans une perspective pluridisciplinaire (relations internationales, droit international, géopolitique et socio-anthropologie) sur des questions de paix et de sécurité, de genre, d’histoire du droit et des droits endogènes, d’environnement, de droit sport et des conflits.

Il a, entre autres, publié :

  • « Les instruments de la politique environnementale de l’Afrique subsaharienne face à la convoitise de la chine : sens, puissance et interdépendances à l’aune du cas Cameroun », Jean-Paul Maréchal (Sous la Dir), La Chine face au mur de l’environnement ?, CNRS, Paris, 336p, avril 2017.
  • L’impact de la « démocratie sportive » sur le « Service public du sport en Afrique, États des recherches sur le sport et l’olympisme au Cameroun (1963–2013), SHS Web of Conférences 32, 04001 (2016).
  • Politique juridique et diplomatie sportive du Cameroun de 1960 à nos jours : enjeux et mutations à l’ère de la mondialisation (1963–2013), SHS Web of Conférences 32, 04001 (2016).

E-mail : claude.bekombo@muntu-institute.org  

**********************************************************************

Claude Bekombo Jabea is a Program Director at The Muntu Institute. He was born on January 12th, 1977 in Douala Cameroon, he is a PHD holder in International Law and International Relations of the University Lyon 3 Jean Moulin, on April 15th, 2016. He defended a thesis on the theme « The interaction between the international lex sportiva and the national lex sportiva: analysis from the case of Cameroon ». He is teaching at the University of Yaoundé 2-Soa, intervenes in the  Professional Master’s degrees in international relations; at the same time, he is  a Diplomat in service at the Ministry of the External relations of Cameroon.

He is a member of the Council for the Development of Social Science Research in Africa (CODESRIA). He is researcher at the Center of Research in Law, Economy and Politics of the Sport (CERDEPS) of the University of Yaoundé 2. He is also an associated researcher at the Center of International Law of the University of Lyon 3 Jean Moulin.

His privileged research domains are: the international relations, the international law, geopolitics and Socio-anthropology. In a specific way he is interested in the questions of peace and security, gender, culture, history of the law and the endogenous rights, the environment, sport law and violence.

E-mail : claude.bekombo@muntu-institute.org

He published:

  • « The instruments of the environmental policy of sub-Saharan Africa facing the chinease hunting: sense, power and interdependences from the case Cameroon », Jean-Paul Maréchal (Under Dir), China in front of wall of the environment? CNRS, Paris, 336p, in April, 2017.
  • « The impact of the ‘sports democracy’ on the « Public service of the sport in Africa, States of the searches on the sport and the Olympic movement in Cameroon (1963-2013) », Web SHS of Conferences 32, 04001 (2016).
  • -Legal politicy and sports diplomacy of Cameroon of 1960 in our days: stakes and transfers in the era of the globalization (1963-2013), Web SHS of Conferences 32, 04001 (2016).
Delmas Tsafack

Delmas Tsafack

Delmas Tsafack is Program Officer and Researcher in History and International Relations at the Muntu Institute (African Humanities and Social Sciences) in Yaounde, Cameroon. His research interests include the history and foreign policy of Equatorial Guinea, foreign policy of small states, Regional integration and International Relations. He has participated in dozens of international conferences and is a member of several scientific organizations as the Council for the Development of Social Science Research in Africa (CODESRIA), the Cameroon History Society (CHS) and the International Political Science Association (IPSA). He has extensively researched and published on Equatorial Guinea.

His main papers include :

  • “The AU and peacekeeping in Africa. A balance-sheet of a decade of intervention”, in Polis, Cameroonian Political Science Review, 20, Issues 1&2, December 2016, p. 191-217;
  • “African community citizen and the protection of the security interest of the African Union”, in African Integration and Development Review 7 No.1, January 2014, p. 60-80;
  • “Des relations exécrables entre la Guinée Équatoriale et ses voisins francophones sous la première dictature nguémiste (1968-1979)”, in Norodom Kiari Jean Bedel, De l’intégration régionale en Afrique centrale (1960-2010). Une analyse de cinquante années de pratiques, Paris, L’Harmattan, 2015, p. 69-90 ».
  • “Small States and National Interest, the Case Study of Equatorial Guinea in the CEMAC Zone”, in La sécurité des petites puissances, edited by Mourad Chabi, Paris, L’harmattan (forthcoming);
  • Delmas Tsafack (ed.), Le petit État en Relations Internationales. Entre vulnérabilité et aspiration à la puissance, Paris, Karthala (forthcoming);
  • Delmas Tsafack, Armand Leka Essomba (eds.), Conscience communautaire et intégration régionale en Afrique. L’exemple des peuples-frontières du Cameroun, Dakar, CODESRIA, (forthcoming).
  • « The Multinational Joint Task Force against Boko Haram. An Africanization of the Management of African Crisis? », in François Wassouni, Les dynamiques dérivées du phénomène Boko Haram, Bruxelles, Peter Lang (2017).

E-mail : delmas.tsafack@muntu-institute.org

**********************************************************************

Delmas Tsafack est Program Officer et Chercheur en Histoire et en Relations Internationales au Muntu Institute, African Humanities and Social Sciences à Yaoundé au Cameroun. Ses domaines de recherche concernent l’histoire et la politique extérieure de la Guinée Équatoriale, la politique étrangère des petits États, l’intégration régionale, les Relations Internationales et les libertés académiques. Il a participé à une vingtaine de conférences internationales et est membre de plusieurs sociétés savantes à l’instar de l’Association Internationales de Science politique (IPSA), du Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales (CODESRIA) et la Société Camerounaise d’Histoire (SCH).

Ses principaux articles comprennent :

  • « The AU and peacekeeping in Africa. A balance-sheet of a decade of intervention », in Polis, Cameroonian Political Science Review, 20, Issues 1&2, December 2016, p. 191-217;
  • “African community citizen and the protection of the security interest of the African Union”, in African Integration and Development Review 7 No.1, January 2014, p. 60-80;
  • « Des relations exécrables entre la Guinée Équatoriale et ses voisins francophones sous la première dictature nguémiste (1968-1979), in Norodom Kiari Jean Bedel, De l’intégration régionale en Afrique centrale (1960-2010). Une analyse de cinquante années de pratiques, Paris, L’Harmattan, 2015, p. 69-90 » ;
  • “Small States and National Interest, the Case Study of Equatorial Guinea in the CEMAC Zone”, in La sécurité des petites puissances, edited by Mourad Chabi, Paris, L’harmattan (forthcoming);
  • Delmas Tsafack (ed.), Le petit État en Relations Internationales. Entre vulnérabilité et aspiration à la puissance, Paris, Karthala (forthcoming);
  • Delmas Tsafack, Armand Leka Essomba (eds.), Conscience communautaire et intégration régionale en Afrique. L’exemple des peuples-frontières du Cameroun, Dakar, CODESRIA, (forthcoming).
  • « The Multinational Joint Task Force against Boko Haram. An Africanization of the Management of African Crisis? », in François Wassouni, Les dynamiques dérivées du phénomène Boko Haram, Bruxelles, Peter Lang (2017)

E-mail : delmas.tsafack@muntu-institute.org

Erick Sourna Loumtouang

Erick Sourna Loumtouang

Erick Sourna Loumtouang est Program Officer à The Muntu Institute. Chargé de Recherche en Histoire politique et des relations internationales au Centre National de l’Education, ses travaux de recherche explorent les enjeux de défense et de sécurité à la frontière Cameroun-Nigeria depuis le début du XIXe siècle. Ses domaines de spécialisation sont l’histoire des relations internationales, l’histoire de la sécurité, les frontières et les questions de sécurité en Afrique et le développement des zones frontalières au Cameroun. Il a été accueilli entre 2015-2016 en tant que chercheur invité au département d’histoire internationale de l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève. Il est membre d’Africa 21 et de la société Suisse d’études africaines.  Ses différentes publications sont :

  • E. Sourna Loumtouang, Abdouraman Halirou, 2013, « Darak et la problématique de la sécurisation des frontières internationales du Cameroun (1985-2010», volume XIV des annales de la FALSH (Faculté des Arts, lettres et Sciences Humaines) de l’université de Ngaoundéré, Éditions Clé.
  • E. Sourna Loumtouang, 2015, « Frontières de l’État et état des frontières au Cameroun : esquisse d’analyse de la gouvernance des périphéries de l’État réunifié (1961-2011) », Revue Internationale des Sciences Humaines et sociales, volume 6, no6 Mai 2015.
  • Sourna Loumtouang, 2016, « Environnement social et partis politiques au Cameroun depuis 1990 », In Alawadi Zelao, Démocratisation au Cameroun, Paris, L’Harmattan, pp. 67-82.
  • Sourna Loumtouang, 2016, « regards croisés sur les politiques d’émergence du Cameroun et du Gabon », In C. C. Tsala Tsala, H. G. Mbeng Dang, A. R. Pegha (Dir), Les pays émergents, L’Afrique et le leitmotiv de l’émergence, Paris, Edilivre,
  •  Erick Sourna Loumtouang, 2016 « Une éthique de la frontière ? » Esprit, décembre, (12), 11-14. doi :10.3917/espri.1612.0011
  • Sourna Loumtouang, Alain Hugues Obame, 2016, « Maillages territoriaux et replis identitaires : enjeux et déclinaisons de gouvernance de l’identité ethno-régionale sur la scène politique camerounaise ». In Maillages territoriaux, Démocratie et Election, https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01523126/document
  • E. Sourna Loumtouang, 2017, « d’une crise nationale a une crise régionale : l’effet domino de la menace boko haram sur  le Cameroun », In Gwoda Adder Abel et F. Wassouni, Regards croisés sur Boko Haram au Cameroun,Yaounde, Les Editions du Schabel( a paraître).
  • Sourna Loumtouang, « Afrique vers une nouvelle configuration territoriale ? », Gabonica, Université Omar Bongo, (à paraître)
  • Sourna Loumtouang, « L’administration coloniale et la lutte contre l’esclavage au Cameroun », In Nuevo Mundo Mundos Nuevos ,( à paraître).

E-mail: erick.sourna@muntu-institute.org 

**********************************************************************

Erick Sourna Loumtouang is Program Officer at The Muntu Institute and a Research Officer in political history and International relations. His research interests include defense and security issues on Cameroon-Nigeria boundary since the beginning of the 19th century. His fields of specialization are:  history of international relations, history of security, borders and security issues in Africa and the development of border areas in Cameroon. He was between 2015 and 2016 host as visiting fellow at Graduate of Geneva. He is a current member of Africa 21 and the Swiss society for African studies.

His main papers include : 

  • Sourna Loumtouang, 2012, « Les frontières dans le Lac Tchad une notion ignorée ou contestée », vol 4, no2, Revue d’histoire de l’université de Sherbrooke, www.rhus.association.usherbrooke.ca/wp-content/articles/424.pdf
  • E. Sourna Loumtouang, Abdouraman Halirou, 2013, « Darak et la problématique de la sécurisation des frontières internationales du Cameroun (1985-2010 », volume XIV des annales de la FALSH (Faculté des Arts, lettres et Sciences Humaines) de l’université de Ngaoundéré, Éditions Clé.
  • E. Sourna Loumtouang, 2015, «Frontières de l’État  et état des frontières au Cameroun: esquisse d’analyse de la gouvernance des périphéries de l’État réunifié (1961-2011) », Revue Internationale des Sciences Humaines et sociales, volume 6, no6 Mai 2015.
  • Sourna Loumtouang, 2016, « Environnement social et partis politiques au Cameroun depuis 1990 », In Alawadi Zelao, Démocratisation au Cameroun, Paris, L’Harmattan, pp. 67-82.
  • Sourna Loumtouang, 2016, « regards croisés sur les politiques d’émergence du Cameroun et du Gabon », In C. C. Tsala Tsala, H. G. Mbeng Dang, A. R. Pegha (Dir), Les pays émergents, L’Afrique et le leitmotiv de l’émergence, Paris, Edilivre,
  •  Erick Sourna Loumtouang, 2016 « Une éthique de la frontière ? » Esprit, décembre, (12), 11-14. doi :10.3917/espri.1612.0011
  • Sourna Loumtouang, Alain Hugues Obame, 2016, « Maillages territoriaux et replis identitaires : enjeux et déclinaisons de gouvernance de l’identité ethno-régionale sur la scène politique camerounaise ». In Maillages territoriaux, Démocratie et Election, https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01523126/document
  • E. Sourna Loumtouang, 2017, « d’une crise nationale a une crise régionale : l’effet domino de la menace boko haram sur  le Cameroun », In Gwoda Adder Abel et F. Wassouni, Regards croisés sur Boko Haram au Cameroun, Yaoundé, Les Editions du Schabel (forthcoming).
  • Sourna Loumtouang, « Afrique vers une nouvelle configuration territoriale ? », Gabonica, Université Omar Bongo, (forthcoming)
  • Sourna Loumtouang, « L’administration coloniale et la lutte contre l’esclavage au Cameroun », In Nuevo Mundo Mundos Nuevos ,( forthcoming)

E-mail : erick.sourna@muntu-institute.org 

Ulrich Tadajeu

Ulrich Tadajeu

Ulrich Tadajeu Kenfack est doctorant en Histoire politique à l’université de Dschang. Sa thèse porte sur les mutations de la communication politique au Cameroun de 1916 à 2016. Il est actuellement chercheur et Directeur du Département de la communication et de la documentation à The Muntu Institute. Ses intérêts de recherche sont : la communication politique, les comportements politiques et les implications sociales des technologies numériques. Il est membre de plusieurs sociétés savantes : Société Camerounaise d’Histoire (SCH) et l’Association Internationale de Science politique (AISP)

Publications :

  • Ulrich Tadajeu et Jules Kouosseu, « L’effroi à l’ère des réseaux sociaux : le cas des attaques de Boko Haram les 22 et 25 juillet 2015 sur Facebook et Twitter » in François Wassouni, Les dynamiques dérivées du phénomène Boko Haram, Bruxelles, Peter Lang (2017).
  • Ulrich Tadajeu, « Mémoire et invention politique dans la Menoua (1961 – 1975) », Dschang : ville centenaire, Actes du colloque de Dschang, Octobre 2016. (À venir)

E-mail : ulrich.tadajeu@muntu-institute.org

**********************************************************************

Ulrich Tadajeu Kenfack is a PhD student in Political History at the University of Dschang. His thesis deals with the changes in political communication in Cameroon from 1916 to 2016. He is currently a researcher and director of the Department of Communication and Documentation at The Muntu Institute. His research interests are: political communication, political behavior and the social implications of digital technologies. He is a member of several scholarly associations: Cameroon History Society (CHS) and the International Association of Political Science (IPSA).

Publications

  • Ulrich Tadajeu et Jules Kouosseu, « L’effroi à l’ère des réseaux sociaux : le cas des attaques de Boko Haram les 22 et 25 juillet 2015 sur Facebook et Twitter » in François Wassouni, Les dynamiques dérivées du phénomène Boko Haram, Bruxelles, Peter Lang (2017).
  • Ulrich Tadajeu, « Mémoire et invention politique dans la Menoua (1961 – 1975) », Dschang : ville centenaire, Actes du colloque de Dschang, Octobre 2016. (À venir)

E-mail : ulrich.tadajeu@muntu-institute.org

Dorothée B. Ndoumbe

Dorothée B. Ndoumbe

Dorothée B. Ndoumbe est Program Manager en charge du développement et des finances au sein de The Muntu Institute où elle s’occupe également des Programmes Genre et Médias.  Après des études de lettres et de journalisme, elle a été pigiste pour jeuneafrique.com et travaillé pour l’hebdomadaire Repères et pour Radio Campus (UY2). Elle a été correspondante de nombreux organes de presse internationaux tels que Afrik.com, 3A Telesud, TV5 Monde et World Football Desk de l’agence de presse Press Association (pressassociation.com/sport).

Depuis 2011, elle est enseignante-chercheure à l’Université de Yaoundé II/ESSTIC (École Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication). Elle achève une thèse de Doctorat PH/D à l’Université Aix-Marseille en France intitulée : Médias, crises et pouvoir au Cameroun : le journaliste comme acteur politique des crises sociopolitiques.

Dorothée Ndoumbe s’intéresse aux questions de communication politique et de mobilisations sociales, à la sociologie des médias, aux transformations du journalisme en Afrique et aux questions de genre. Elle est « Point Focal Genre » à l’ESSTIC et membre d’un Groupe National de Travail sélectionné par le CODESRIA sur le thème « Genre et armée au Cameroun ».

Elle publie prochainement :

  • « Le débat radiophonique au Cameroun : acteurs, publics, réseaux » (Muntu Institute Press)
  • « L’accès aux soins de santé à l’université face aux inégalités sociale et de genre » (Muntu Institute Press)

E-mail: dorothee.ndoumbe@muntu-institute.org 



Dorothée B. Ndoumbe is Program Manager in charge of development and finance at The Muntu Institute, where she is also in charge of the Gender and Media Program. After studying literature and journalism, she was a freelance writer for jeuneafrique.com and worked for the weekly magazine Repères and Radio Campus (UY2). She has been a correspondent for many international press organizations such as Afrik.com, 3A Telesud, TV5 Monde and World Football Desk of the Press Agency Pressassociation, (pressassociation.com/sport).

Since 2011, she is a Lecturer/researcher at the University of Yaoundé II / ASMAC. She is at the late stage of her Ph.D. thesis at the University of Aix-Marseille in France, entitled: Médias, crises et pouvoir au Cameroun : le journaliste comme acteur politique des crises sociopolitiques.
Dorothée Ndoumbe is interested in the issues of political communication and social mobilization, sociology of media, the transformations of journalism in Africa and gender issues. She is a « Gender Focal Point » at ASMAC and a member of a National Working Group selected by CODESRIA on the theme « Gender and Armed Forces in Cameroon ».

She will soon publish :

  • « Le débat radiophonique au Cameroun : acteurs, publics, réseaux » (Muntu Institute Press)
  • « L’accès aux soins de santé à l’université face aux inégalités sociale et de genre » (Muntu Institute Press)

E-mail: dorothee.ndoumbe@muntu-institute.org 

À propos de nous

À propos de nous

THE MUNTU INSTITUTE est une organisation de recherche et un think-tank dont les principaux objectifs sont de :

  • Proposer aux acteurs/actrices des secteurs publics, privés et de la société civile, par la production des analyses du domaine des sciences sociales, des solutions informées afin de répondre aux principaux défis qui se posent dans nos sociétés ;
  • Promouvoir, par la production, l’édition et la diffusion, dans le domaine des sciences sociales et des humanités, les savoirs et les connaissances provenant du continent africain et de sa diaspora ;
  • Contribuer à la formation des chercheur-e-s africain-e-s par l’organisation, la création et l’animation d’espaces de convivialité intellectuelle et critique tels que des conférences, des colloques, des séminaires, des ateliers de formation sur des questions diverses du domaine des sciences sociales et des humanités ;
  • Contribuer, par l’octroi des bourses, des stages académiques et des prix d’excellence scientifique, au développement de la recherche dans le domaine des sciences sociales et des humanités en Afrique ;
  • Développer, par des programmes de recherche et des initiatives communs, la coopération entre les chercheur-e-s africains, de la diaspora et des autres communautés universitaires.

Elle publie, sous l’égide de Muntu Institute Press qui est sa structure éditoriale :

  • BooksReadersReview (magazine électronique mensuel dédié à l’actualité éditoriale dans le domaine des sciences sociales et des humanités en Afrique, ainsi qu’à la scène culturelle africaine) ;
  • Maarifa (une revue électronique destinée aux notes de recherche et aux notes de politique)
  • Des collections diverses dans le cadre de Muntu Institute Press.

Elle conduit également des programmes de recherche, rédige des notes techniques, organise chaque mois des conférences dont le but est non seulement d’animer la scène intellectuelle et d’instituer un espace de débat critique, mais aussi de donner de la voix aux chercheurs de toutes les générations, et ce dans un souci de transmission et de partage.

Pour nous contacter : contact@muntu-institute.org 


THE MUNTU INSTITUTE is a research institution and a think-thank whose goals are:

Proposing to actors of public, private and civil society sectors, through the production of analyzes of social sciences, informed solutions in order to respond to the main challenges facing our societies;

Promoting, through the production, editing and dissemination, in the field of social sciences and humanities, knowledge from the African continent and its diaspora;

Contributing to the training of African researchers by organizing, creating and animating spaces of intellectual and critical conviviality such as conferences, symposia, seminars, training workshops on various issues of the Social sciences and humanities;

Contributing, through the granting of scholarships, academic internships and scientific awards, to the development of research in the field of social sciences and humanities in Africa;

Developing, through joint research programs and initiatives, cooperation between African researchers, the diaspora and other academic communities.

It publishes, under the aegis of Muntu Institute Press which is its editing structure :

  • BooksReadersReview (a monthly electronic magazine devoted to editorial news in the field of social sciences and humanities in Africa, as well as to the African cultural scene);
  • Maarifa (an electronic journal for research notes and policy briefs).
  • Diverse collections within the framework of Muntu Institute Press.

It also conducts research programs, writes technical notes, organizes monthly conferences whose aim is not only to animate the intellectual scene and to create a space for critical debate, but also to give voice to all generations of researchers, and this for the sake of transmission and sharing knowledge.

To contact us : contact@muntu-institute.org

Memberships

Memberships

 


POLITIQUE D’ADHÉSION


(Articles 4, 5, 6, 7, 8 et 9 des Statuts)

ARTICLE 4 : Peut être membre individuel de plein droit de THE MUNTU INSTITUTE :

(1) tout-e chercheur-e (enseignant ou étudiant en cycle de recherche d’une Université ou chercheur indépendant) africain-e et de sa diaspora qui en manifeste la volonté et souscrit aux obligations des textes de celui-ci.

(2) tout intellectuel public reconnu et ayant, de façon continue, une production intellectuelle.

ARTICLE 5 : Peut être membre institutionnel de plein droit de THE MUNTU INSTITUTE :

(1)  tout centre de recherche basé sur le continent africain, domicilié ou en dehors d’une université ;

(2)  toute association à but non lucratif et basée en Afrique ;

(3) toute autre institution universitaire, publique ou privée, basée en Afrique.

ARTICLE 6 : sont désignés comme membres associés de THE MUNTU INSTITUTE, les membres institutionnels et les membres individuels non-africains qui sollicitent leur adhésion. Ils remplissent les autres conditions fixées aux 5 et 6, exceptées celles relatives à leur localisation et à leur appartenance géographiques.

ARTICLE 7 : (1) Tout membre de THE MUNTU INSTITUTE a le droit de participer aux Assemblées Générales ainsi qu’aux activités que ce dernier organise.

(2) En outre, tout membre jouit de la faculté d’être éligible aux organes du MUNTU INSTITUTE, conformément aux dispositions y relatives définies par le Règlement Intérieur.

ARTICLE 8 : Tout membre de THE MUNTU INSTITUTE a l’obligation de respecter les Statuts et le Règlement Intérieur, ainsi que les décisions de l’Assemblée Générale.

ARTICLE 9 : La perte ou la renonciation à la qualité de membre peuvent être constatées suite au décès d’un membre, à sa radiation ou à sa démission formulée par écrit.

  • The Muntu Institute peut à tout moment accorder le titre de membre d’honneur à tout individu ayant contribué de façon intéressante à l’essor des sciences sociales et humaines dans le monde en général et en Afrique en particulier.

2- Tout membre doit :

  • Accepter les statuts et le règlement intérieur de The Muntu Institute
  • Soutenir la vision de l’Institut
  • Participer activement aux activités de l’Institut
  • Payer ses frais d’adhésion et ses cotisations annuelles selon la grille suivante :
Qualité Frais d’adhésion (USD) Cotisation annuelle (USD) Total (USD)
1. Membre individuel de plein droit 25 15 40
2. Membre individuel associé 25 25 50
3. Membre institutionnel 100 50 150
4. Membre institutionnel associé 200 100 300

Les frais d’adhésion et la cotisation annuelle sont payés au même moment lors de la première adhésion. Les années qui suivent, le membre paye uniquement sa cotisation annuelle. Le statut de membre est suspendu en cas de non-paiement de la cotisation annuelle. La validité de la cotisation est d’une période d’un an à partir de la date de paiement.

B- Avantages et responsabilité des membres

Tous les membres en règle :

  • Ont un accès privilégié aux évènements organisés par l’Institut,
  • Ont un accès illimité à la bibliothèque de l’Institut,
  • Ont un accès privilégié aux informations de bourses et de financements de l’Institut;
  • Bénéficient des abattements de l’ordre de 50% sur toutes les offres de formation organisées par l’Institut;
  • Reçoivent un/des gadget(s) de l’Institut.

Pour faire acte de candidature pour une adhésion, le postulant doit remplir la fiche d’inscription suivante et la retourner à l’adresse mail suivante : memberships@muntu-institute.org

Télécharger la fiche d’inscription


MEMBERSHIP POLICY


(Section 4, 5, 6, 7, 8 and 9 of Statutes)

Section 4: A full individual member of THE MUNTU INSTITUTE should be:
(1) an African researcher (a university lecturer or student in an African university or an independent researcher) residing in the continent or from the diaspora who expresses the will and agrees to the obligations of the Muntu Institute texts.

(2) any recognized public scholar and who has a continuous intellectual production.

Section 5: Can be full institutional member of THE MUNTU INSTITUTE:

(1) any research center based on the African continent, associated or not to a university;

(2) any non-profit and African-based association;

(3) any other academic institution, public or private, based in Africa.

Section 6: Are designated as associate members of THE MUNTU INSTITUTE, non-African institutional members or individual members who apply for membership. They fulfill the other conditions laid down in section 5 and 6, except those relating to their geographical location and geographical affiliation.

Section 7: (1) Every member of THE MUNTU INSTITUTE shall have the right to participate to the General Assemblies and the activities that the institute organizes.

(2) In addition, any member shall be entitled to be eligible for elections to the organs of the MUNTU INSTITUTE, in accordance with the relevant provisions set out in the Rules of Procedure.

Section 8: Every member of THE MUNTU INSTITUTE has the obligation to respect the Statutes and the Rules of Procedure, as well as the decisions of the General Assembly.

Section 9: The loss or abandon of membership can be noted following the death of a member, its cancellation or written resignation.

  • The Muntu Institute may at any time grant the title of Honorary Member to any individual who has made an interesting contribution to the development of social sciences and humanities in the world in general and in Africa in particular.

2- Any member must:

  • Accept the statutes and By-Laws of The Muntu Institute
  • Support the vision of the Institute
  • Participate actively in the Institute’s activities
  • Pay membership fees and annual subscription according to the following price list.
Quality Membership fees (USD) Annual subscription (USD) Total (USD)
1. Full individual member 25 15 40
2. Associate individual member 25 25 50
3. Institutional member 100 50 150
4. Associate institutional member 200 100 300

Membership fees and annual subscription are paid at the same time during the first membership. In the following years, the member only pays his/her annual membership fee. Membership shall be suspended in the event of non-payment of the annual subscription. The validity of the contribution shall be for a period of one year from the date of payment.

B- Member’s Benefits and Responsibilities

All members in good standing:

  • Have privileged access to the events organized by the Institute,
  • Have unlimited access to the Institute’s library,
  • Have privileged access to scholarships and funding information from the Institute;
  • Benefit from reductions of around 50% on all training offers organized by the Institute;
  • Receive gadgets from the Institute.

To apply for membership, the applicant must complete the following registration form and return it to the following email address: memberships@muntu-institute.org

Download the registration form

Donate

Donate

THE MUNTU INSTITUTE is a research institution and a think-thank whose goals are:

  • Proposing to actors of public, private and civil society sectors, through the production of analyzes of social sciences, informed solutions in order to respond to the main challenges facing our societies;
  • Promoting, through the production, editing and dissemination, in the field of social sciences and humanities, knowledge from the African continent and its diaspora;
  • Contributing to the training of African researchers by organizing, creating and animating spaces of intellectual and critical conviviality such as conferences, symposia, seminars, training workshops on various issues of the Social sciences and humanities;
  • Contributing, through the granting of scholarships, academic internships and scientific awards, to the development of research in the field of social sciences and humanities in Africa;
  • Developing, through joint research programs and initiatives, cooperation between African researchers, the diaspora and other academic communities.

To help us achieve these goals and build our intellectual independence together, please, make a donation. Thank you !!!

 



THE MUNTU INSTITUTE est une organisation de recherche et un think-tank dont les principaux objectifs sont de :

  • Proposer aux acteurs/actrices des secteurs publics, privés et de la société civile, par la production des analyses du domaine des sciences sociales, des solutions informées afin de répondre aux principaux défis qui se posent dans nos sociétés ;
  • Promouvoir, par la production, l’édition et la diffusion, dans le domaine des sciences sociales et des humanités, les savoirs et les connaissances provenant du continent africain et de sa diaspora ;
  • Contribuer à la formation des chercheur-e-s africain-e-s par l’organisation, la création et l’animation d’espaces de convivialité intellectuelle et critique tels que des conférences, des colloques, des séminaires, des ateliers de formation sur des questions diverses du domaine des sciences sociales et des humanités ;
  • Contribuer, par l’octroi des bourses, des stages académiques et des prix d’excellence scientifique, au développement de la recherche dans le domaine des sciences sociales et des humanités en Afrique ;
  • Développer, par des programmes de recherche et des initiatives communs, la coopération entre les chercheur-e-s africains, de la diaspora et des autres communautés universitaires.

Pour nous aider à réaliser ces objectifs et à construire ensemble notre indépendance intellectuelle, faites un don. Merci !!!